Pour Sama

Syrie, 2019, 95’

Fiche technique

Réalisatrice : Waad al-Kateab, Edward Watts –
Image : Waad al-Kateab –
Son : Jez Spencer –
Montage : Chloe Lambourne, Simon McMahon –
Musique originale : Nainita Desai –
Production / Diffusion : ITN Productions, Frontline – WGBH, Channel 4 –
Organisme détenteur : PBS Distribution, KMBO.

Synopsis

Lorsque Waad al-Kateab choisit ce prénom (SAMA) pour sa fille, elle imagine un ciel ensoleillé, sans nuages de poussière ni bombes. Loin de celles qui s’écrasent sur Alep, ville de Syrie, alors que la jeune femme de 18 ans entame ses études en 2011. Loin de celles qui détruisent sa ville lorsqu’elle tombe enceinte, puis donne naissance à sa fille Sama en 2015. Parce que Waad al-Kateab et son mari Hamza ont fait le choix de rester plutôt que de fuir, elle lui a dédié un documentaire, Pour Sama, dans lequel elle retrace leur histoire. Cinq ans durant, elle filme avec un téléphone, une caméra puis un drone les dégâts causés par la guerre, les blessés par centaines et les morts. La vie, aussi, qu’elle porte en elle, son mariage avec Hamza et les premiers babillements de Sama. Cinq années de lutte acharnée, qu’elle dit pourtant n’avoir jamais regrettées.

Waad al-Kateab, Edward Watts

En 2009, Waad renonce à son rêve d’étudier le journalisme, un travail trop dangereux pour sa famille, et déménage à Alep pour étudier l’économie. Elle est étudiante lors des premières manifestations, au printemps 2011, de ce qui va devenir la révolution syrienne puis la guerre. Peu de temps après, elle rejoint les groupes d’étudiants qui organisent des manifestations exigeant la liberté et la démocratie, et elle commence à filmer parce qu’elle sent que «quelque chose d’important [se passe]». C’est dans ce contexte qu’elle rencontre Hamza al-Kateab, étudiant en médecine qui deviendra son ami puis son mari. Waad décide de filmer avec son téléphone portable la répression extrêmement violente des manifestations. Le 26 septembre 2014, Waad épouse Hamza. Elle tombe enceinte et donne naissance à une fille, Sama, en janvier 2016, au début du siège de la partie orientale de la ville (aux mains des rebelles) par le régime syrien.

Trailer