Inscription en ligne
Palmarès de la 24ème édition

Compétitions Longs métrages et Documentaires

 

Les deux Compétitions de la 24ème édition du Ciné Med Festival Tétouan  se sont distinguées par la programmation de films présentés en Avant-première. 20 films (LM et Documentaires) étaient en lice pour les 9 Prix et 9 Trophée discernés par le Festival.

Trois jurys (LM, Documentaires et Jury Critique)  constitués de professionnels, d’universitaires et de critiques, avaient le soin de sélectionner les 9 lauréats (films, actrices et acteurs).

Le Palmarès a été salué par les journalistes, les invités et le public. Il a été comme suit :

Palmarès LONG-MÉTRAGE

Grand Prix de la ville

Polyxeni

 Dora Masklavanou (Grèce)

Prix Mohamed Reggab, Prix spécial du Jury

REQUIEM OUR MADAME J

Bojan Vuletic

(Serbie)

Prix Azzeddine Meddour pour la première œuvre

Scary Mother

d'Ana Urushadze

(Géorgie, Estonie)

Luisa Ranieri

dans le film

Veleno de Diego Olivares

(Italie)

Mohammed Bacri

dans le film

Wajib d'Annemarie Jacir

(Palestine)

Prix critique Mustapha Messnaoui

R EQUIEM OUR MADAME J

de Bojan Vuletic

(Serbie, Bulgarie, Macédoine, Russie, France)

Palmarès DOCUMENTAIRE

Grand Prix de la ville

House in the Fields

de Tala Hadid

(Maroc, Qatar, France)

 

Prix spécial du jury

Appennino

d’Emiliano Dante

(Italie)

Prix de la première œuvre

 Colis suspect

  de Sophia Català et Rosa Perez

( Espagne)

Les Présidents des jurys du 24ème FICMT 2018
Télécharger le Communiqué de presse
compétitions

20 films pour les deux Compétitions

20 films aspirent à remporter les prix de la 24ème édition du FCMT qui se déroule du 24 au 31 mars 2018.Pour la catégorie longs métrages, les 12 films qui entrent en lice seront projetés au cinéma Avenida. Il s’agit du film palestinien Wajib de AnnemarieJacir, du film espagnol No sédecir adios de Lino Escalera, du film géorgien et estonien Scary mother d’Ana Urushadze, du film serbe Requiem pour madame J de Bojan Vuletic, du film grec Polyxeni de Dora Masklavanou, du film libanais «Ghada El Eid» de Lucizn Bourjeily, du film tunisien Benzine de Sarra Abidi, du film roumain Pororoca de Constantin Popescu, du film franco-algérien Les bienheureux de Sofia Djama, du film égyptien Fleur de cactus de Hala Elkhoussy, du film italien Veleno de Diego Olivares et du film marocain Cri de l’âme d’AbdelilahEljaouhary.

Quant au documentaire, 8 films entrent en compétition : le film franco-palestinien La chasse aux fantômes de Raed Andoni, le film marocain Maison à la prairie de Tala Hadid, le film franco-palestinien Un long été brûlant en Palestine de Norma Marcos, le film libanais 194, nous, enfants du camp de Samer Salamah du film italien Appennino d’Emiliano Dante Valentina, du film français Armonia, Franco et mon grand-père de Ladjointe Xavier, du film libano-syrien Obscure de Soudade Kaadan et du film  espagnol Colis suspect de Sofia Catala et Pérez Masdeu.

Séances Spéciales

Plusieurs films seront projetés hors compétition :La belle et la meute deKaouther Ben Hania (Tunisie),DRUZINICA de Jan Cvitkovič (Slovénie), Lucky (Fortunata) deSergio Castellitto (Italie), Burnout deNourddine Lakhmari (Maroc) et Crime des anges de BaniaMedjbar (France).

«Rétrospective : de part et d’autre de la Méditerranée»

Dans la partie « Rétrospective : de part et d’autre de la Méditerranée », présentée en partenariat avec l’Institut Français de Tétouan et la Direction Régionale du Ministère de l’Education Nationale de Tétouan, cinq films seront au programme : L’Escale de KavehBakhtiari (Suisse),Cornich Kennedy de Dominique Cabrera (France), Rengaine de Rachid Djaïdani (France), Tour de Francede Rachid Djaïdani (France) et Cinq caméras brisées (Five Broken Cameras) d’EmadBurnat et Guy Davidi(Palestine/France).

Le festival de cinéma de Tétouan rend hommage aux actrices
colloque

Le Festival de cinéma de Tétouan a choisi le thème «Cinéma et libertés» comme axe principal du colloque qui aura lieu dans le cadre du programme culturel de la présente édition.

Modérateur

Driss El Korri

Maroc

Olivier

Caïra

France

Mohammed

Ennaji

Maroc

Mouna

Chimiyi

Egypte

Le Festival de cinéma de Tétouan a choisi le thème pour le colloque  cette édition est: "Cinéma et Libertés" comme axe principal du colloque qui aura lieu dans le cadre du programme culturel de la présente édition. Le but de cette réunion est de « lancer une discussionbien réfléchie sur les relations problématiques entre la liberté de la création et les différentes autorités (politiques, religieuses, morales, artistiques, etc.), avec le souci de cerner les relations entre ces conceptscomplexes qui déterminent la relation entre les citoyens et le pouvoir».  A partir de là, le colloque tentera de répondre à des questions telles que : Comment le cinéma méditerranéen représente-t-il les concepts de «libertés» et de «droits» ? Comment les cinéastes méditerranéens construisent-ils leur discours sur ces concepts et droits ? Comment le public arabe et musulman reçoit-il les discours cinématographiques sur les concepts de liberté (liberté de croyance, d'appartenance, d'opinion, de créativité ...) ? Comment le cinéma méditerranéen fait-il face aux nombreux obstacles qui s'opposent à la créativité ? Comment s’exerce la censure ? Qui lapratique ? Les intervenants et le public se poseront ces questions et d'autres, dans le but de trouver des réponses plausibles et de jeter la lumière sur un sujet qui, malgré les promesses réitéréesdes gouvernements, préoccupe écrivains et artistes, en particulier les cinéastes dont le travail est largement diffusé.

  Parmi les sujets abordés, il y a également : la représentation des pouvoirs et de la liberté dans le cinéma méditerranéen ; l’expression des tensions entre les cinéastes, le pouvoir et les spectateurs ; les formes d’expressions artistiques mises en scène pour défendre les libertés ; le cinéma comme outil pour défendre les libertés et éveiller les consciences. Participeront à ce Colloque l’universitaire et critique Olivier Caïra (France), l’universitaire et romancière Mouna Chimiyi (Egypte) et le sociologue Mohamed Ennaji (Maroc).

table ronde

Le Festival abordera les enjeux du cinéma marocain lors de cette édition en organisant une table ronde sur "Les défis du cinéma marocain : de la production à la promotion".

Farqzaïd Bouchta

Critique de cinéma

Maroc

Chrif Tribak

Universitaire et romancière

Maroc

Khalid Zaïri

Réalisateur et  producteur de cinéma

Maroc

Najib Benkirane.

Distributeur

Maroc

Le Festival aborde, dans cette table ronde, la problématique : «Les défis du cinéma marocain : de la production à la promotion». Cette table ronde part du constat que que le Maroc dispose d'une politique cinématographique avancée sur le niveau de la production, avec des crédits importants et des cahiers de charge clairs, mais, il lui faut, dorénavant, une réelle politique pour la promotion du 7ème art, le but étant de parachever le cycle de l'industrie cinématographique au Maroc, de la production à la promotion.

 Mais, pour qu’une telle entreprise soit possible, il faut investir dans la formation académique, toutes professions cinématographiques comprises, à travers la mise en place d'instituts de formation nationaux et régionaux, de programmes et de cursus spécialisés.Par ailleurs, l’intervention de l'Etat pour promouvoir le secteur cinématographique ne justifie pas l'absence du secteur privé : il ne peut y avoir d'industrie cinématographique sans les efforts conjugués du secteur public et du secteur privé.

 

 Comment peut-on alors encourager ce dernier à investir dans le cinéma au Maroc, au niveau de la production et de la promotion ? Comment créer de nouveaux espaces pour la projection des films, vu que les salles de cinéma ferment les unes après les autres ? Il est temps de penser à la possibilité de créer des lieux de projection ou des cinémathèques au niveau des quartiers et des villes… Prendront part à cette table ronde  le critique de cinéma Farqzaïd Bouchta, le réalisateur et  producteur de cinéma Khalid Zaïri, le réalisateur ChrifTribak et le distributeur de films Najib Benkirane.

conférence

Francis Bordat, chercheur et universitaire français, donnera une conférence intitulée :  « Conquête et défense de la liberté : Chaplin cinéaste »

Toujours dans le cadre du programme culturel du Festival, Francis chercheur et universitaire français, donnera une conférence intitulée ; « Conquête et défense de la liberté : Chaplin cinéaste».

 

Le Festival de Tétouan organisera aussi un volet spécial dédié à des Ateliers, des Conférences et à des Master class, sous la rubrique : « A l'école du festival". Ces activités seront encadrées par des experts et des spécialistes, et seront organisées dans des institutions éducatives et des centres culturels de la ville.

 

films pour enfants

En partenariat avec l’Institut Français de Tétouan, l’Association Boloré Logistics et la Direction Régionale du Ministère de l’Education Nationale de Tétouan six films pour enfants seront projetés dans la salle du cinéma Espagnol qui abritera samedi 24 mars prochain la cérémonie d’ouverture de la 24ème édition du FCMT.

 

Tous les droits sont réservés.

Festival International du Cinéma Méditerranéen de Tétouan © 2014